La carte des data centers des clouds américains en France

"La carte des data centers des clouds américains en France"

La carte des data centers des clouds américains en France Où se situent les centres de données hébergeant les régions cloud hexagonales d'Amazon, Google, Microsoft et Oracle ? Certains fournisseurs restent très discrets sur le sujet. Le JDN dévoile leurs emplacements.

Le 30 juin 2022, Google officialisait le lancement d'une région cloud en France. Après IBM en 2014, Amazon Web Services (AWS) en 2017, Microsoft Azure en 2018 et Oracle en 2021 et 2022, les ténors américains du cloud commercialisent donc désormais tous leurs services sur des infrastructures localisées dans l'Hexagone. L'occasion pour le JDN de se pencher sur ces data centers et leurs emplacements.

Trois data centers chez Google dont deux identifiés

Amazon et Google cultivent tous deux une forte culture du secret quant à localisation précise de leurs régions cloud. Selon plusieurs sources, la région française d'AWS qui compte trois zones de disponibilité se répartit entre le data center d'Interxion à La Courneuve, le DC3 de Scaleway à Vitry-sur-Seine et les centres de données de Data4 à Paris-Saclay. Trois campus successivement distant de 17 km à vol d'oiseau.

Du côté de Google, la région France du groupe, qui compte aussi trois zones de disponibilité, est distribuée, selon nos informations, sur au moins deux centres de données. Lors de son lancement, le groupe de Mountain View avait néanmoins indiqué adosser cette région à trois data centers distants. Pour l'heure, nous n'en avons identifié que deux. Il s'agit des data centers de Global Switch à Clichy-La-Garenne et de Digital Reality (maison-mère d'Interxion) à Ferrières-en-Brie en Seine-et-Marne. Un équipement qui a ouvert récemment, en septembre 2021. Les deux sites sont situés à 30 kilomètres de distance.

Une source interne nous confirme la véracité de ces informations. Suite à ces révélations, un porte-parole de Google souligne : "Notre région Cloud en France repose bien sur trois data centers." Reste donc à dénicher le troisième site. 

Chez IBM, Microsoft et Oracle, la communication sur les localisations est nettement plus transparente. Mono-zone de disponibilité, la région France d'IBM Cloud est installée chez Global Switch à Clichy. Côté Microsoft, la région Azure France Centrale et ses trois zones de disponibilité sont réparties entre Interxion à La Courneuve et Colt au Ulis (un site plus discret mais qui hébergerait l'un des plus gros clients du groupe en France). Quant à la région Azure France Sud, qui est mono-zone, elle est déployée dans le data center MRS1 d'Interxion à Marseille.

Comme Microsoft, Oracle a fait le choix de deux régions cloud pour la France, l'une basée en Ile-de France, l'autre à Marseille. Chacune est dotée d'une zone de disponibilité unique. Oracle a fait le choix d'un seul fournisseur de data centers : Interxion. Toujours dans la même logique que la société de Redmond, le groupe de Larry Ellison a opté pour son site de la Courneuve et ses infrastructures de Marseille, mais en retenant pour la cité phocéenne un data center plus récent (MSR2) refroidi via une rivière souterraine.

Deux stratégies distinctes

Entre AWS, Google et IBM d'un côté, et Microsoft et Oracle de l'autre se distinguent deux stratégies d'implantation bien distinctes. Les premiers regroupent leurs infrastructures IT en Ile-de-France, là où les seconds préfèrent déployer chacun deux régions séparée de plus de 600 kilomètres de distance.

De même, les stratégies diffèrent en matière de zones de disponibilité (AZ). Chez AWS, les trois AZ proposées en Ile-de-France sont localisées dans des centres de données différents, ce qui se traduit de facto par un niveau de redondance de relativement bon niveau. Idem chez Google. Quant à Microsoft, il fédère les trois AZ de sa région France Central sur deux complexes informatiques. Reste qu'à la différence d'AWS et Google, Azure propose une région supplémentaire à Marseille. Ce qui offre de facto un niveau de sécurité supérieur.