NAP en informatique : définition technique et rôle en cybersécurité

Qu'il s'agisse de développement ou de protection des données, la sécurité informatique est une préoccupation essentielle pour les entreprises comme pour les particuliers. Parmi les précautions d'usage, la fonctionnalité NAP, ou Network Access Point, est en mesure de fournir une réponse performante et efficace aux attaques externes et aux intrusions.

Qu’est-ce que la fonctionnalité NAP ?

Le principe de NAP repose sur un accès réseau déterminé selon des conditions spécifiques. Ainsi, NAP peut être paramétré pour accéder à une ressource ou un réseau particulier. À cela s’ajoute un processus d’authentification ou d’identification pour restreindre ce même accès aux seules personnes autorisées. L’état de santé d’un poste est également pris en compte afin d’éviter toute « contamination » ou des risques de faille dans la sécurité.

L’application de ces différents critères repose sur la reconnaissance et le contrôle de plusieurs points :

  • la présence et l’activation d’un pare-feu ;
  • la prise en charge de serveurs VPN ou réseaux privés virtuels ;
  • la reconnaissance de serveurs mandataires de type proxy ;
  • la mise à jour d’un logiciel antivirus. D’où l’importance de vérifier que NAP est bien compatible avec la protection en question ;
  • la gestion des routeurs.

NAP peut inclure d’autres paramètres de vérification, comme la présence d’un logiciel anti-spywares ou encore la mise à jour du système d’exploitation. La différenciation entre un poste connu et un matériel nouveau (ou non identifié) peut aussi être intégrée dans la priorisation des tests de contrôle.

À quoi sert la fonctionnalité Network Access Protection ?

En pratique, la fonctionnalité NAP permet d’améliorer la protection de ses postes informatiques. Il résout également les problématiques de cybersécurité, particulièrement ceux liés à un environnement professionnel. Il est non seulement nécessaire de s’authentifier avant d’accéder à un réseau donné, mais le poste en question doit être en mesure de répondre à des exigences précises. Ainsi, il est plus facile de garantir la viabilité d’un réseau et d’éviter d’éventuelles brèches. NAP s’impose donc comme un atout essentiel dans la protection de données et d’espaces virtuels privés ou dotés d’un accès restreint.

Acteurs

La fonctionnalité NAP a été mise au point par Microsoft pour ses propres systèmes d’exploitation, comme Windows Server, Windows Vista et Windows XP. À cette occasion, la firme américaine a sollicité les compétences de l’entreprise Cisco Systems, spécialiste du matériel réseau et de la sécurité informatique (serveur privé de type VPN). D’autres partenariats ont été mis en place, notamment avec Symantec et l’éditeur de logiciels McAfee.

Traduction

L’acronyme NAP signifie « Network Access Protection » que l’on peut traduire par « protection d’accès au réseau ». La lettre P peut avoir d’autres valeurs afin de désigner la même utilisation. Par exemple, Network Access Point (point d’accès réseau) ou Network Access Protocol (protocole d’accès réseau).

Exemple :

Il ne faut plus avoir peur du piratage si on utilise la fonctionnalité NAP.

You no longer need to fear hacking problems when using the NAP functionality.

Autour du même sujet

NAP en informatique : définition technique et rôle en cybersécurité
NAP en informatique : définition technique et rôle en cybersécurité

Qu’est-ce que la fonctionnalité NAP ? Le principe de NAP repose sur un accès réseau déterminé selon des conditions spécifiques. Ainsi, NAP peut être paramétré pour accéder à une ressource ou un réseau particulier. À cela s’ajoute un processus...