Accession à la propriété : comment devenir propriétaire

Accession à la propriété : comment devenir propriétaire L'accession à la propriété passe bien souvent par l'obtention d'un prêt immobilier, et donc par la nécessité de présenter une situation financière stable. Cependant, l'acquisition demeure possible sans CDI ou sans apport.

Vous aspirez à devenir propriétaire d'un appartement ou d'une maison ? Avant de vous lancer tête baissée, il est primordial de définir votre projet immobilier afin d'établir le cadre de ses recherches : la nature du bien, avec ou sans travaux, la localisation... Il faut dénicher la solution qui correspond à la fois à votre style de vie et votre budget. L'évaluation de son budget est évidemment une étape nécessaire et décisive dans l'accession à la propriété. Il faut garder à l'esprit que l'acquisition d'un bien immobilier entraîne des frais autres que ceux de l'achat en lui-même et du coût du crédit. Les frais de dossier, d'agence, de caution, la fiscalité (taxe foncière)... sont à prendre en compte lors de la détermination de son budget prévisionnel. Pour obtenir un emprunt, vous devez respecter plusieurs critères préalables :  

  • Un taux d'endettement maximal de 35%, en ayant à l'esprit que votre reste à vivre doit demeurer conséquent, sans quoi votre dossier sera refusé. 
  • Un apport personnel constitue un vrai plus auprès des établissements bancaires : c'est un gage de sérieux, qui vous permet de prouver que vous êtes en capacité d'épargner, et donc de rembourser, in fine, votre prêt immobilier. 
  • Avoir une situation professionnelle stable  : les profils en CDI ou fonctionnaires sont généralement privilégiés, mais ce n'est pas une condition sine qua non. 

Qu'est-ce que l'accession sociale à la propriété ? PSLA

L'accession sociale est une formule destinée à permettre aux personnes les moins aisées de devenir propriétaires. Il est attribué sous conditions de revenus, et ne peut servir à ne financer que l'achat ou la construction d'une résidence principale. La zone géographique du logement est également prise en compte pour bénéficier de l'aide. Devenir propriétaire en accession sociale permet de bénéficier de taux d'intérêt bas et surtout d'aides comme l'allocation personnalisée pour le logement.

Le prêt social de location-accession (PSLA) permet à un ménage de louer un logement neuf en versant une redevance, puis en devenant propriétaire en levant l'option d'achat. "Le ménage peut ensuite devenir propriétaire du logement à un tarif préférentiel et bénéficier d'aides", indique le ministère de la Transition écologique sur son site. Pour en bénéficier, les ressources du ménage ne doivent pas dépasser un plafond qui dépend de la composition du ménage et la zone géographique. 

Peut-on devenir propriétaire sans apport ?

Un apport personnel permet d'augmenter ses chances d'obtenir un prêt conséquent. En principe, il est conseillé de détenir un montant équivalent de 10% à 20% de l'opération. Pour devenir propriétaire sans apport, il faut alors tenter d'obtenir un prêt finançant l'intégralité du projet. Il faudra faire valoir d'autres gages de sécurité, comme le montant et la stabilité des salaires, une possibilité de caution, etc.

Peut-on devenir propriétaire sans CDI ?

Dans un souci de minimisation des risques, les organismes bancaires se montrent réticents à accorder des prêts à des personnes sans CDI. Devenir propriétaire en étant intérimaire ou en CDD est donc plus difficile, mais pas impossible. Là encore, il faudra donner d'autres gages de stabilité financière à la banque.

Des revenus réguliers, des salaires importants, une expérience ou un apport conséquent font partie des critères permettant d'emprunter malgré une situation professionnelle considérée comme précaire. Il est primordial de fournir des relevés de compte à l'organisme prêteur afin de démontrer une bonne gestion des finances.

Autour du même sujet

Transaction