L'allocation journalière de présence parentale (AJPP)

L'allocation journalière de présence parentale (AJPP) Lorsqu'un enfant est victime d'une maladie, d'un handicap ou d'un accident, un parent doit interrompre ses activités pour s'en occuper pendant la durée du traitement. Il peut avoir droit à une indemnité spéciale : l'AJPP.

Définition de l'AJPP

L'AJPP est une aide allouée par l'État aux personnes exerçant une activité professionnelle et dont l'enfant malade, handicapé ou accidenté nécessite leur présence. Le parent qui interrompt son travail, sa formation professionnelle ou sa recherche d'emploi peut alors bénéficier d'une allocation journalière.

Cette aide est toutefois plafonnée à 22 jours par mois. À noter qu'un certificat médical attestant du besoin de présence parentale et de soins significatifs est indispensable pour demander l'AJPP. L'enfant, s'il n'est pas à la charge du candidat, ne peut avoir plus de 20 ans. À l'image des allocations de solidarité et d'insertion, des allocations d'aide au logement et des autres aides à l'enfance et à la famille, l'allocation journalière de présence parentale n'est pas imposable. 

Montant de l'AJPP

Le montant de l'allocation journalière de présence parentale évolue en fonction de la situation matrimoniale. Un parent seul bénéficiera d'une aide quotidienne de 51,25 € tandis qu'un parent vivant en couple pourra solliciter une allocation journalière de 43,14 €. Sous certaines conditions de ressources et selon le niveau de dépenses exigées pour soigner l'enfant, un complément mensuel de 110,34 € peut être attribué.

AJPP et RSA

Le revenu de solidarité active (RSA) ne figure pas sur la liste des aides qu'il est impossible de cumuler avec l'AJPP. En revanche, un parent ne peut bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale qu'en justifiant d'un congé auprès de son employeur, s'il interrompt une formation, s'il est travailleur non-salarié, s'il est VRP ou s'il perçoit l'allocation chômage.

Renouvellement de l'AJPP

Lorsque la durée prévisible du traitement de l'enfant n'est pas censée dépasser six mois et que l'enfant subit une rechute, l'AJPP peut être à nouveau activée. Lorsque le traitement excède six mois, l'enfant doit consulter le médecin traitant à l'issue de cette période. Il déterminera une nouvelle durée de traitement et une nouvelle demande devra être effectuée.

Formulaire d'attestation mensuelle d'AJPP

Les candidats à l'AJPP peuvent se rendre sur le site du service public ou sur le site de la Caf pour télécharger et imprimer la demande d'AJPP. Ils devront fournir également une attestation mensuelle AJPP. Pour remplir une attestation mensuelle vierge et la demande d'AJPP, les parents sollicitant l'allocation pourront trouver de nombreux renseignements sur divers forums.

AJPP et Caf

Pour demander l'AJPP, les candidats doivent retirer un dossier auprès de leur caisse d'Allocations familiales (Caf). L'organisme étudie l'attestation médicale avant de procéder au versement de l'AJPP. Précisons aussi que l'AJPP ne peut être cumulée avec le complément et la majoration de l'AEEH, l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé. Cet empêchement n'est valable que lorsque l'aide concerne le même enfant.

Et aussi
 

Autour du même sujet

Primes et avantages

Annonces Google