Le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)

Le répertoire national des certifications professionnelles regroupe les milliers de diplômes, titres et certifications reconnus par l'État. Il permet de mettre en adéquation les formations avec les postes du marché du travail.

Définition du RNCP

Le répertoire national des certifications professionnelles est une base de données de toutes les certifications à finalité professionnelle existant en France. Instauré en 2002, il recense les diplômes, les titres et les certificats à finalité professionnelle, chacun faisant l'objet d'une fiche, valable pendant 1 à 5 ans, et qui peut être renouvelée. Ils sont classés par niveau et par secteur d'activités, et peuvent être consultés par tous sur le site du RNCP.

Inscriptions au RNCP

L'inscription au RNCP se fait sous la houlette du ministère de la Formation professionnelle, et plus précisément sous la direction de la Commission nationale de la certification professionnelle, ou CNCP. Différents organismes de l'enseignement technologique font des propositions d'inscriptions. C'est par exemple le cas du CNAM (Conservatoire national des arts et métiers). À noter que les diplômes de l'Éducation nationale sont automatiquement inscrits au RNCP.

L'inventaire au RNCP

L'inventaire est une partie du répertoire national des certifications professionnelles, qui ne recense que les certifications et habilitations en situation de travail, hors formation donc. Créé en 2009, l'inventaire est divisé en trois catégories : les obligations réglementaires, les normes du marché - ou certifications requises pour accéder à un poste particulier - et les qualifications qui ne relèvent pas des deux catégories précédentes. Seuls les ministères, les commissions paritaires nationales des branches professionnelles, les organisations représentées à la CNCP et les organismes certificateurs peuvent demander un recensement à l'inventaire.

Les niveaux du RNCP

Au RNCP, les certifications sont enregistrées selon cinq niveaux. Le niveau I concerne les formations supérieures au moins équivalentes à Bac +5, masters, diplôme de grande école ou doctorat ; le niveau II les formations correspondant à la licence (Bac +3) ou à la maîtrise (Bac +4) ; le niveau III, tout ce qui correspond à la fin d'un premier cycle universitaire (Bac +2) : les DUT, BTS et autres. Le niveau IV du RNCP est consacré aux bacs technologiques et professionnels, brevets professionnels (BP), brevet de technicien (BT) ; enfin le niveau V aux CFPA (certificats de formation professionnelle des adultes) et CAP.

Les principaux diplômes délivrés par le RNCP

Plus de 9 000 diplômes, titres et certificats sont inscrits au RNCP. Dans cette longue liste, les deux tiers recensent la sanction de formations dites de droit, c'est-à-dire délivrées par l'État ou en son nom, ainsi que les titres d'ingénieur. Outre bien sûr les diplômes de l'Éducation nationale et de l'enseignement supérieur, les secteurs de l'agriculture, de l'action sociale ou encore de la jeunesse et des sports ont des titres et certifications inscrits au RNCP.

Le RNCP au service de la VAE

La validation des acquis de l'expérience, ou VAE, permet à des personnes non diplômées, mais présentant une expérience professionnelle, d'obtenir une équivalence. En ce sens, le RNCP est une base pour cette démarche puisqu'il enregistre les titres, diplômes et certificats ayant une finalité professionnelle et correspond donc à des métiers ou des activités, avec les compétences qui sont indispensables à leur exercice.

Autour du même sujet

Formation étudiante

Annonces Google