Refus en master : quel recours ?

Le master, qui donne droit à un niveau d'études bac +5, n'est pas toujours simple à obtenir. Il arrive en effet que l'étudiant se voie refusé à l'entrée en master. Cependant, des recours et des solutions sont possibles pour poursuivre ses études.

Comment être accepté en master ?

Pour être accepté en master, il faut déjà s’inscrire à une formation dans les délais. La plateforme trouvermonmaster.gouv.fr est très utile sur ce point, puisqu’elle recense la très grande majorité des formations en France qui délivrent le grade de master. Les conditions d’éligibilité et d’acceptation varient en fonction des programmes, de même que les modalités d’inscription : certains établissements choisiront leurs étudiants sur dossier de candidature, tandis que d’autres opteront pour des concours, les grandes écoles de commerce par exemple. Il s’agira donc de bâtir un dossier complet, solide et cohérent en vue d’être accepté, notamment en exposant ses motivations à suivre ce master. La réussite aux concours passera elle par une préparation adéquate aux différentes épreuves (entretien avec un jury, épreuves écrites…).

Comment faire si on n’a pas de master ?

Il peut arriver que l’étudiant se retrouve sans master à la suite de plusieurs refus d’établissements d’enseignement supérieur. La première solution est de demander un recours auprès du rectorat afin d’avoir quelques alternatives à ces refus. Il est également possible d’opter pour d’autres solutions, par exemple un master dans une école d’enseignement supérieur, ou encore une dernière année de licence pour parfaire ses connaissances et se spécialiser dans un domaine. De surcroît, l’étudiant a la possibilité de faire une année de césure (voyages à l’étranger, service civique) ou bien de commencer une activité professionnelle.

Comment écrire un recours en cas de refus de master ?

En cas de refus de master, le recours s’effectue directement sur le portail trouvermonmaster.gouv.fr. L’étudiant dispose de quinze jours pour engager un recours, sachant que deux conditions doivent être impérativement respectées : il faut avoir envoyé au moins deux dossiers de candidature, et dans le même domaine que la licence obtenue au préalable. Le rectorat proposera alors trois alternatives de formation à l’étudiant, qui aura quinze jours pour les accepter ou les refuser.

Motif de refus en master

Il existe plusieurs motifs de refus en master. Les établissements d’enseignement supérieur, soumis à des contraintes organisationnelles et fonctionnelles, mettent régulièrement en place un processus de recrutement à l’entrée, et ce en raison de capacités d’accueil limitées. Un étudiant peut se voir refuser l’entrée si son dossier de candidature est incomplet, ou encore s’il ne répond pas aux critères de sélection (notes obtenues, cohérence des études…). Plus rare, mais le cas existe aussi, certains étudiants se voient refuser l’entrée à un master, car ils n’ont pas envoyé leur dossier dans les délais. Il arrive aussi, pour les écoles de commerce ou d’ingénieur, que l’étudiant n’ait pas obtenu de notes suffisamment élevées aux différents concours d’entrée.

Autour du même sujet