VIE : définition, durée, éligibilité, salaire et droits

VIE : définition, durée, éligibilité, salaire et droits Le volontariat international en entreprise (VIE) est un contrat réservé aux jeunes actifs, qui permet d'effectuer une mission à l'étranger dans une société française.

Qu'est-ce qu'un VIE ? Définition

Le volontariat international en entreprise (VIE) est un contrat professionnel, qui permet au bénéficiaire d'exercer une mission professionnelle au sein d'une entreprise française depuis l'étranger. Pendant toute la période de la mission, le volontaire est placé sous l'autorité de l'Ambassade de France à l'étranger. Il est possible d'effectuer un VIE auprès d'entreprises et organismes qui respectent les conditions suivantes :

  • Les entreprises françaises basées à l'étranger (ou possédant des bureaux à l'étranger)
  • Les entreprises étrangères liée à une entreprise française par un accord de partenariat
  • Les organismes étrangers engagés dans une coopération avec la France

Le volontaire qui s'engage pour un VIE doit quitter son poste actuel, puisque le contrat de volontariat international en entreprise est incompatible avec une activité rémunérée qu'elle soit publique ou privée. Il s'engage entièrement auprès d'UBIFRANCE – l'Agence française pour le développement international des entreprises – qui s'occupe des contrats VIE à la place des entreprises.

Où dénicher des offres de volontariat international en entreprise (VIE) ?

De nombreux sites Internet recensent des offres de volontariat international en entreprise. Pour ce faire, vous pouvez : 

  1. Contacter directement une entreprise
  2. Vous rendre sur le site de Business France, Mon Volontariat International, sur lequel vous pourrez dénicher de très nombreuses offres dans divers domaines et dans de nombreux pays. 

Quelle est la durée d'un VIE ?

Le contrat de volontariat international en entreprise dure entre 6 et 24 mois, et celui-ci est renouvelable 1 fois pour une période de 2 ans supplémentaire maximum. Dans le cas où le volontaire souhaiterait renouveler son VIE avec son entreprise, il doit effectuer la demande de renouvellement 1 à 3 mois avant la fin de sa mission. Il est possible d'exercer une partie de sa mission au sein du territoire français, mais la période à l'étranger devra durer 183 jours au minimum.

Quelles sont les conditions d'éligibilité au VIE ? Quel âge ?

Le volontaire doit présenter plusieurs conditions d'éligibilité pour prétendre à un VIE dans une entreprise.

  • Être âgé(e) entre 18 et 28 ans : le départ en mission s'effectue (au plus tard) le jour du 29ème anniversaire
  • Posséder la nationalité française ou celle d'un pays de l'Espace économique européen (EEE)
  • Avoir effectué ses obligations de service national (journée de défense et citoyenneté)
  • Avoir un casier judiciaire vierge
  • Jouir de ses droits civiques (droit de vote)

Dans certains cas, des conditions d'éligibilité supplémentaires peuvent être demandées aux volontaires comme des diplômes de connaissance de la langue du pays d'accueil, une expérience professionnelle, etc. Les conditions d'éligibilité peuvent varier en fonction de l'entreprise qui accorde le VIE au volontaire.

Quel est le salaire d'un VIE ?

Le volontaire international reçoit une indemnité mensuelle qui va varier selon le pays d'accueil. Cette indemnité se compose d'une part fixe de 723,99 euros et d'une part variable en fonction du pays d'accueil. La partie variable de l'indemnité est ajustée tous les 3 mois en fonction de l'évolution du taux de change et le coût de la vie du pays d'accueil. Les indemnités du volontaire international (fixe et variable) sont exonérées de l'impôt sur le revenu et ne sont pas soumises à la CSG et la CRDS.

Quels sont les droits du volontaire ?

Le volontaire international bénéficie de plusieurs droits pendant son contrat de volontariat international en entreprise.

  1. Une indemnité financière
  2. Des congés : 2,5 jours de congés payés par mois de mission et des congés exceptionnels qui peuvent être accordés
  3. Une couverture sociale pour le volontaire et ses ayants droit : la couverture sociale est assurée par un assureur privé qui remplace la Sécurité sociale pendant la durée de la mission
  4. L'acquisition des droits à la retraite

Pendant le contrat, le volontaire international n'acquiert pas ses droits pour bénéficier des indemnités chômage à la fin de son contrat. À son retour, il pourra toutefois bénéficier du RSA quel que soit son âge, même s'il envoie sa lettre de démission en cours de VIE. Le volontaire international peut également demander une rupture conventionnelle du VIE en cas de justification d'une activité professionnelle, mais il devra respecter un préavis de 3 mois avant de conclure sa mission.

Qui finance un VIE ?

Les entreprises qui recrutent des VIE n'ont pas à s'occuper de la gestion administrative et juridique de ces contrats à l'étranger. La gestion administrative du VIE échoit à UBIFRANCE qui est un organisme public spécialisé.

  • Formalités juridiques
  • Formalités administratives
  • Versements des indemnités

Les entreprises qui embauchent des VIE bénéficient d'aides publiques disponibles donc le contrat de volontariat international en entreprise coûte moins cher à l'entreprise qu'un contrat d'expatriation classique.

Contrats

Contrats