Management transversal : définition, exemples et inconvénients

"Management transversal : définition, exemples et inconvénients"

Management transversal : définition, exemples et inconvénients Contrairement au management vertical, le management transversal encourage l'association des différents métiers, compétences et ressources, au sein de l'entreprise.

Qu'est-ce que le management transversal ? Définition

Le management transversal est l'opposé du management hiérarchique, forme de management la plus répandue dans les entreprises. Le manager transversal fait travailler plusieurs services ensemble sur un même projet, mais n'a aucun pouvoir hiérarchique sur eux. Ces groupes de salariés sont souvent issus de différents services qui ont chacun leur propre autonomie et chacun une structure de management hiérarchique propre. Ces entités travaillent ensemble avec un manager transversal dans l'optique d'atteindre un but commun. Le manager transversal agit comme un coordinateur pour s'assurer de la bonne communication, de la formation et de la compréhension des objectifs de chaque entité.

Le management transversal peut être utilisé dans le cadre d'un projet qui implique des services ou des corps de métier différents. Il peut être défini à travers 5 clés essentielles à sa mise en place. Celles-ci reposent sur les méthodes que le manager emploiera pour agir et interagir avec les différents acteurs impliqués dans la réalisation de l'objectif. Le manager devra ainsi veiller à :

  1. La cohésion de l'équipe
  2. Faire en sorte de concilier les objectifs de chaque partie prenante avec l'objectif global du projet transversal
  3. Trouver des stratégies pour inciter les acteurs à s'engager
  4. Utiliser son influence pour se définir comme un leader et utiliser ses capacités pour atteindre le but défini
  5. Être le lien de communication entre tous les acteurs du projet

Existe-t-il des formations pour apprendre le management transversal ?

Ce type de management se développant progressivement au sein des entreprises, les formations destinées à former des managers à ce nouveau type de management émergent. Ces formations permettent aux managers de manager sans lien hiérarchique et devenir à la fois stratège, leader et manager. La plupart des formations proposées permettent d'atteindre plusieurs objectifs : 

  1. Asseoir sa légitimité de manager transversal
  2. Mettre en œuvre les conditions d'un management transversal efficace
  3. Mobiliser tous les acteurs concernés par la mission transversale
  4. Augmenter son pouvoir de persuasion pour manager et impliquer sans lien hiérarchique
  5. Développer une coopération durable en situation de management fonctionnel

Quels sont les inconvénients du management transversal ?

Le management transversal ne possède pas uniquement des avantages. En effet, l'une des difficultés rencontrées par le manager transversal repose sur le double management. Trois acteurs principaux régissent le management transversal. Le manager transversal devra s'adapter aux besoins de son collaborateur et de son responsable hiérarchique. Le double management peut également être la source d'abus de pouvoir, au sein duquel chacun essaie de garder ou de renforcer sa place centrale dans l'organisation.

De plus, la plupart du temps, le manager transversal n'a pas les moyens et les ressources nécessaires à sa disposition. Le budget accordé dépend des différents services impactés par son travail transversal.

Quelles sont les différences avec le management vertical ?

Le management vertical s'oppose au management transversal. Dans une structure verticale, la transmission de l'information et des commandements va du haut vers le bas. Le dirigeant principal tranche les choix stratégiques. Les différents directeurs – en lien direct avec le dirigeant principal – confient la mise en place des projets à des managers et des superviseurs. Ils vont définir les plans d'action exécutés par une catégorie dense, celle des ouvriers.

À la fin de la tâche, les ouvriers préviennent leurs managers qui informent les différents directeurs. Le dirigeant principal est prévenu par ses directeurs de la fin de la tâche. L'information remonte jusqu'à rencontrer la personne habilitée à valider le travail.

Quel exemple du management transversal ?

On retrouve souvent la méthode de management transversal pour le management de la marque. La marque est l'élément central des entreprises. Elle est essentielle au bon fonctionnement de chaque secteur qui travaille pour une vision commune à toute l'entreprise. Utiliser le management transversal pour le management de la marque permet de favoriser l'innovation et de fédérer tous les acteurs de l'entreprise autour de la marque. Chaque service se sent impliqué dans la construction de la marque. Avoir une vision commune permet à tous les acteurs de trouver une cohésion et un but dans leur travail.

Comment traduire le management transversal en anglais ?

Le mot "management" lui-même utilisé dans la langue française est issu de la langue anglaise et signifie "conduire" ou "entraîner". En anglais, le management transversal se traduit par "transverse management" ou "cross-functional management". Littéralement, on peut le traduire par "management croisé fonctionnel" ce qui indique un management au croisement des différents acteurs de l'entreprise qui a pour but de les faire fonctionner ensemble.

Gestion d’entreprise