Allocation équivalent retraite (AER) : condition, remplacement

Allocation équivalent retraite (AER) : condition, remplacement L'allocation équivalent retraite (AER) était une aide versée aux chômeurs de moins de 60 ans. Elle visait à leur garantir un minimum de revenus en attendant qu'ils puissent percevoir leur retraite. Elle a été supprimée en 2011.

Qu'est-ce qui remplace l'allocation équivalent retraite ?

L'AER a été supprimée au 1er janvier 2011. Cependant, les personnes dont les droits à cette allocation ont été ouverts avant le 1er janvier 2011 continuent d'en bénéficier jusqu'à expiration de leurs droits. L'allocation équivalent retraite a été remplacée par l'allocation transitoire de solidarité (ATS) devenue la prime transitoire de solidarité, mais ce dispositif a également été supprimé.

A l'heure actuelle, les demandeurs d'emploi senior qui ont épuisé leurs droits au chômage peuvent bénéficier d'une prolongation de leur allocation de retour à l'emploi (ARE) à condition d'avoir atteint 62 ans mais sans avoir le nombre de trimestres suffisant (un principe inverse de celui de l'AER) et de respecter certains autres critères :

  •  Etre indemnisé depuis au moins un an et donc avoir perçu au moins 365 jours d'indemnisation depuis l'ouverture de ses droits
  • Avoir été affilié au moins 12 ans au régime d'assurance chômage, dont une période d'emploi d'une année continue ou de plusieurs périodes d'emploi discontinues totalisant au moins deux ans dans une ou plusieurs entreprises les cinq années précédant la fin du contrat de travail ayant entrainé l'ouverture des droits au chômage
  • Avoir validé 100 trimestres validés auprès de l'assurance vieillesse.

Les demandeurs de l'emploi n'ayant pas encore atteint l'âge et / ou le nombre de trimestres requis pour partir en retraite peuvent demander l'allocation de solidarité spécifique (ASS), mais là aussi ils doivent remplir certaines conditions :

  • Etre apte au travail et chercher activement un emploi
  • Avoir travaillé au moins 5 ans (à temps plein ou à temps partiel) dans les 10 ans précédant la fin de son dernier contrat de travail.

Qui était concerné par l'allocation équivalent retraite ?

Cette allocation concernait les personnes qui avaient moins de 60 ans et qui totalisaient 160 trimestres de cotisation à l'assurance vieillesse. En outre, elles devaient soit :

  • Etre bénéficiaires du RSA ou de l'allocation de solidarité spécifique
  • Ne percevoir aucun revenu. Dans ce cas, le salarié devait prouver que son dernier emploi avait été perdu involontairement
  • Bénéficier d'une allocation qui ne leur permettait pas d'atteindre le montant minimum de revenu garanti par l'AER. Dans ce cas, cette dernière devenait un complément.

Quelles sont les autres conditions pour en bénéficier ?

Afin de bénéficier de l'allocation équivalent retraite, le montant des revenus du demandeur ne doivent pas excéder :

  • 1 753,92 euros par mois, pour une personne 
  • 2 521,26 euros par mois, pour un couple

Pour l'AER de complément, les ressources ne doivent pas excéder :

  • 1 096,92 euros par mois, pour une personne seule 
  • 2 521,26 euros par mois, pour un couple

Ce sont les revenus des 12 derniers mois du bénéficiaire et de son conjoint ou concubin qui sont pris en compte, exceptées les allocations familiales et les allocations logement. Les personnes qui bénéficiaient de l'AER avant le 1er janvier 2011 continuent de percevoir l'allocation jusqu'à expiration de leurs droits.

Autour du même sujet

Aides sociales