Safe : la méthode agile qui s'aligne sur la stratégie d'entreprise

Safe : la méthode agile qui s'aligne sur la stratégie d'entreprise Scaled Agile Framework se propose d'apporter de la souplesse et de la flexibilité dans la gestion de projet. Mais Safe permet surtout d'adapter la méthode agile à l'échelle de l'entreprise.

Safe (Scaled Agile Framework) : c'est quoi ?

Conçu par l'américain Dean Leffingwell, le framework SAFe permet d’instaurer au sein d’une même entreprise un langage commun et fluide entre les différentes équipes concernées par le développement d’un produit. Plus le développement au sein d’une entreprise occupe une place importante, plus les équipes qui s’y rapportent sont nombreuses. La méthode agile SAFe intervient pour apporter davantage de cohérence et de flexibilité entre les différents acteurs. L’objectif ? Proposer rapidement au client un produit final à la hauteur de son cahier des charges, aussi complexe soit-il.

Comment utiliser SAFe (Scaled Agile Framework) ?

La méthode agile Safe s’adresse essentiellement aux équipes de développement constituées de 50 à 150 personnes. En deçà, son déploiement ne possède pas véritablement d’intérêt. "Safe introduit les notions de programme et de portefeuille. Le but est de cadencer le travail de plusieurs équipes, centrées chacune sur une brique logicielle, dans l'optique de les aligner sur une politique produit cohérente (qui sera baptisée l'agile release train, ndlr)", explique Denis Delwail, consultant au sein de l'ESN Umanis. Dans le cas d'une suite bureautique par exemple, le tableur, le traitement de texte et l'outil de présentation seront considérés comme des programmes. La suite dans son ensemble étant le portefeuille. Au total, Safe visera à doter le tout d'une architecture commune pour faciliter la création de passerelles voire de fonctionnalités transverses aux différentes briques. Lors de séminaires appelé Program Implement Planning, les personnes impliquées seront informées des objectifs à atteindre et des cycles de développement prévus (sprint) pour y parvenir.

Le principal avantage de Safe ? Prendre en compte l'implication du top management. Sur ce point, le référentiel recommande l'alimentation d'un back log sur la stratégie d'entreprise en vue, in fine, d'aligner les projets de développement sur cette dernière. Autre point fort, "Safe dispose de cycles de formation certifiantes pour les différents niveaux d'intervenant", ajoute Denis Delwail, avant de pondérer :  "Certains estiment que cette démarche est trop contraignante et lui préfèrent une approche plus souple comme celle de Spotify . Partant de là, il peut être pertinent d'envisager un panachage des deux méthodes pour bénéficie des avantages de chacune".

Safe : mettre en place un programme et de portefeuille

Le framework Safe préconise de fractionner et de cadencer le travail des équipes en prenant soin que chacune d’entre elles reste bien alignée sur l’objectif à atteindre. Chaque gouvernance citée précédemment dispose donc d’un périmètre bien défini. La gestion de programme est par exemple gérée par des business owners et des products managers. C’est là que les initiatives de développement (ou epics business) sont découpées et réparties par processus (ou agile release train). La gestion de portefeuilles projets, quant à elle, est du ressors du top management. Elle vise à assurer la cohérence entre stratégie d’investissement et stratégie d’entreprise.

Mettre en place un back log Safe sur la stratégie d'entreprise

Placé sous la responsabilité du product owner, le backlog Safe regroupe la liste des fonctionnalités du futur produit. Ce backlog ne contient pas pour autant toutes ses spécificités, car celles-ci feront l’objet d’un affinement progressif au fil des cycles de développement. Les fonctions essentielles mentionnées doivent être priorisées de manière à déterminer leur ordre de réalisation. Le backlog évolue constamment pour s’adapter à la stratégie visée par l’entreprise et, surtout, pour répondre aux besoins du client.

Safe vs Scrum

Scrum et Safe figurent parmi les méthodes agiles de gestion de projet les plus populaires. Toutefois, elles n’évoluent pas sur le même terrain. Scrum est la méthode agile de référence pour la gestion de projet mono-équipe, tandis que Safe favorise la mise en œuvre d’une agilité plus transversale, entre plusieurs équipes.