Cognitive computing ou informatique cognitive : définition et exemples

Cognitive computing ou informatique cognitive : définition et exemples Le cognitive computing ou informatique cognitive vise à reproduire le fonctionnement du cerveau humain à l'échelle de l'ordinateur. Cette discipline recourant à l'IA s'appuie sur plusieurs systèmes d'autoapprentissage.

Le cognitive computing ou informatique cognitive, c'est quoi ?

Le cognitive computing articule sciences cognitives, dont l’objet est d’analyser et de stimuler les processus de la connaissance, et sciences informatiques. L’objectif : parvenir à reproduire le mode de fonctionnement de la pensée humaine dans la sphère informatique. Cette discipline augure pour certains d’une troisième ère informatique (à savoir l'IA) après la tabulation des sommes par l’ordinateur et l’avènement des systèmes de programmation.

L’informatique cognitive combine algorithmes d'apprentissage automatique et datamining. Un procédé complexe qui permet d'extraire des données exploitables (patterns) d'un ensemble plus large de données brutes. Le cognitive computing s’appuie également sur le traitement naturel du langage ou natural language processing (NLP), tâche simple pour l’humain mais difficile à appréhender pour une application informatique.

Quel est le but du cognitive computing ?

Le but du cognitive computing est d’appliquer aux sciences informatiques le modèle d’intelligence humaine. En effet, si les ordinateurs arrivent à traiter les informations et à réaliser des calculs infiniment plus vite qu’un être humain, ils ont de réelles difficultés à accomplir et comprendre des tâches simples pour ce dernier. Reconnaître des objets sur une image, un plan, ou comprendre le langage naturel constitue de vrais obstacles en informatique.

Exemples d'applications du cognitive computing

La technologie du cognitive computing est utilisée dans de nombreuses applications d’IA (intelligence artificielle) : réalité virtuelle, robotique, traduction automatique et autres tâches de traitement du langage naturel…

En médecine, l'informatique cognitive peut permettre, à partir d'un diagnostique médical (la condition physique d’un patient) et d'autres variables (historique et antécédents, mais aussi articles de journaux scientifiques, outils de diagnostics, pratiques cliniques  connues...) de dénicher le traitement et protocole de soins ayant les plus grandes probabilités d'aboutir à des résultats positifs.

Quel est le rôle du cognitive computing ?

Le rôle de l’informatique cognitive vise à minimiser, voire supprimer, l’assistance humaine pour résoudre des problèmes. L’objectif est de rendre des systèmes informatiques automatisés, capables d'apprendre par eux-mêmes, de manière complètement autonomes ou presque. Et d’allier ainsi la vitesse de traitement des informations d’un outil informatique à l’intelligence humaine, afin de résoudre des problématiques extrêmement complexes nécessitant une analyse de données volumineuses, impossible à réaliser pour un être humain.

Une des ambitions majeures du cognitive computing est de pouvoir proposer des analyses et des solutions intelligentes viables dans des domaines comme le diagnostique médical, la recommandations de produits, la maintenance préventive ou encore l'apprentissage personnalisé. 

Cognitive computing vs IA

L'informatique cognitive renvoie à des modèles de réflexion, de raisonnement et de mémorisation. Des modèles qui interagissent en premier lieu avec des humains dans un contexte donné de la vie professionnelle ou privée, par exemple pour leur apporter une information, une aide à la décision.

Le cognitive computing recoure certes à des technologies d'intelligence artificielle pour parvenir à ce résultat : le data mining, le deep learning, le NLP...  Reste que la vocation de l'IA est beaucoup plus large que celle de la informatique cognitive. Elle vise à bâtir des systèmes intelligents qui ne s'adressent pas seulement aux humains. Par exemple, ils peuvent permettre d'automatiser un processus financier, une ligne de fabrication, conduire une voiture autonome ou encore téléguider un drone.

Dictionnaire de l'intelligence artificielle