No code / low-code : comprendre le développement sans code

En plein essor, le développement no-code et le développement low-code promettent une programmation sans code (ou très peu) grâce à des outils et des environnements de développement graphique adaptés. Zoom sur ce que représente aujourd'hui le no-code/low-code.

Le no-code, c'est quoi ?

Le no-code définit une solution mise à la disposition des développeurs qui souhaitent créer des applications sans nécessairement avoir besoin de maîtriser toutes les étapes et toute la complexité de la programmation. Orienté dans son travail par une interface utilisateur graphique, le développeur peut réaliser plusieurs tests et procéder à plusieurs intégrations dans son application jusqu’à ce que cette dernière fonctionne comme souhaité. Présenté autrement, le no-code définit la capacité à créer une application sans avoir à renseigner la moindre ligne de code.

No-code vs low-code : quelles différences ?

La différence entre le no-code et le low-code est assez mince. En pratique, le no-code est souvent considéré comme une sous-version du low-code puisqu’il est assez rare de pouvoir créer complètement une application sans avoir à écrire quelques lignes de code. Le low-code (peu de code, entre 20 et 30 % de programmation) prend donc très souvent le pas sur le no-code. La différence entre le no-code et le low-code peut toutefois se résumer à la complexité des applications créées. Elles sont assez basiques et ponctuelles avec le no-code, plus complexes et pouvant exécuter des processus critiques avec le low-code.

Pourquoi mettre en place le no-code ou le low-code ?

Les intérêts du no-code et du low-code sont multiples. Ils permettent d’abord de pallier le manque de développeurs professionnels sur le marché. Ils facilitent ensuite la création d’applications au plus proche des besoins métiers. La mise en place du no-code/low-code au sein d’une entreprise permet enfin d’optimiser les coûts et de booster les performances en matière de productivité.

Quelles sont les principales plateformes de développement no-code/low-code ?

Aujourd’hui, de nombreuses plateformes se positionnent sur le secteur du développement no-code/low-code. C’est le cas notamment des plateformes Appy Pie, Appian, Zoho Creator, GoodBarber ou encore Microsoft PowerApps.

Quels sont les services de développement de site Web no-code ?

Développer un site Web sans avoir à écrire une seule ligne de code est possible aujourd’hui grâce à de nombreux services. Parmi les plus connus, on peut citer les acteurs historiques comme Joomla ou WordPress, ou d’autres plus récents comme Webflow, Bubble, Adalo ou encore Tilda.

Quels sont les outils open source de développement no-code ?

Face aux plateformes et logiciels payants, des outils open source permettent le développement no-code ou low-code gratuitement. Parmi les logiciels de développement no-code ou low-code gratuits, on retrouve par exemple Zvolv, Linx, Retool ou encore GeneXus.