Dossier Slack : comment l'utiliser pour gagner en efficacité

Le 21 juillet 2021, Salesforce finalisait l'acquisition de Slack pour 27,7 milliards de dollars. Suite à cette annonce, l'éditeur de San Francisco a annoncé une première série d'intégrations. La première d'entre elles ? Il sera possible à l'automne d'automatiser des notifications Slack en provenance de Tableau Software, en vue d'être informé d'une anomalie dans des KPI, par exemple un pipeline de vente qui passe dans le rouge. De même, l'outil de data visualisation de Salesforce pourra pousser dans la messagerie d'équipe les résumés quotidiens des métriques et tendances d'une activité donnée. Toujours pour l'automne, d'autres intégrations seront lancées en phase pilote. Les principales applications du groupe californien sont concernées. Du côté de Marketing Cloud, des notifications pourront être activées dans Slack pour alerter sur tout changement réalisé dans le parcours client. Quant à Sales Cloud, il donnera lieu à la création de Digital deal rooms conçues pour collaborer autour d'un dossier client ou d'une opération de vente, avec la possibilité de consulter et coéditer tous les contenus associés. Enfin, les utilisateurs de Service Cloud, l'environnement de gestion du service de Salesforce, bénéficieront des capacités d'intelligence collective de Slack pour solutionner un problème client (via la nouvelle fonction Swarming) ou pour identifier les experts et compétences nécessaires à sa résolution (via Expert Finder).

Slack a passé le cap des 12 millions d'utilisateurs actifs quotidiens au niveau mondial en 2020. Un chiffre en progression de 37% sur un an. L'éditeur revendique 130 000 clients payants dont 77 issus du Fortune 100. Slack a enregistré une augmentation sans précédent de son activité en France la semaine du 17 mars alors que l'Hexagone basculait en confinement et en télétravail face à l'épidémie de coronavirus. Comparé à la semaine précédente, la plateforme collaborative constate une hausse de 44,1% du nombre de messages échangés par utilisateur. Le phénomène ne concerne évidemment pas uniquement la France. Globalement, Slack enregistre sur mars une croissance de près de 350% des appels émis ou reçus via son application comparé au mois précédent. Le 25 mars, la plateforme de team messaging a passé pour la première fois le cap symbolique des 12 millions d'utilisateurs connectés simultanément au niveau mondial.  Avec 2000 apps dans sa galerie et plus de 500 000 extensions applicatives conçues en propre par ses clients, Slack compte désormais 600 000 développeurs enregistrés et actifs sur sa plateforme. 

Chargement de votre vidéo
"Les messageries d'équipe"

Slack est l'acronyme de Searchable Log of All Conversation and Knowledge, qui peut se traduire par "Accessibilité à toutes les conversations et connaissances". La France est le troisième pays européen où Slack est le plus utilisé après le Royaume-Uni et l'Allemagne. De ces trois pays, il s'agirait de celui qui enregistre, et de loin, la croissance la plus forte. L'éditeur revendique plus de la moitié des comptes du Cac 40 parmi ses clients.

La mise en place

Dès l'inscription, Slack demande au nouvel utilisateur de créer un groupe de travail auquel il attribue une URL : journaldunet.slack.com par exemple. Il est ensuite demandé si on veut restreindre les adresses des futurs membres à un nom de domaine précis, comme journaldunet.com.

Si besoin, Slack donne la possibilité de localiser les données utilisateurs en France, via une région cloud basée dans l'Hexagone. Elle repose sur le cloud d'AWS, sur lequel Slack adosse son application. Elle bénéficie de l'infrastructure locale d'Amazon installée en région Ile-de-France sur trois zones de disponibilité. Toute information transitant par l'outil de team messaging peut bénéficier de ce stockage local : messages, commentaires, fichiers échangés dans Slack, y compris ceux provenant d'une application ou un bot tiers. La mise en œuvre du service nécessite de contacter les équipes de l'éditeur.

Une version gratuite

Slack va ensuite envoyer des invitations à l'ensemble des adresses e-mail que le créateur du groupe de travail va lui soumettre. Reste à choisir, enfin, son nom de connexion, et un mot de passe. Puis, le groupe de travail est pleinement opérationnel. 

Une offre Enterprise qui permet de créer un volume illimité d'espaces de travail et de les administrer de manière centralisée

L'outil reste gratuit dans certaines limites et ne requiert pas de numéro de carte bancaire pour démarrer. Ce dossier propose, en neuf grandes étapes, un tour d'horizon des principales fonctionnalités de Slack, pour démarrer rapidement. Dans sa version d'entreprise (Slack Enterprise Grid) lancée début 2017, Slack permet de créer un volume illimité d'espaces de travail (ou comptes) et de les administrer de manière centralisée (lire l'article : Avec Enterprise Grid, Slack lance sa version pour les grandes entreprises).

Une plateforme de collaboration à 360°

Proposant des apps pour Android, iOS et Windows (mais aussi pour Linux et Windows Phone en bêta), Slack n'a cessé de s'enrichir de nouvelles fonctionnalités. La solution permet désormais :  

En 2020, Slack évolue vers une plateforme de collaboration à 360°. Elle intègre à la fois les collaborateurs, les partenaires, mais aussi les applications d'entreprise via ses canaux ou des workflows,  "L'enjeu est de parvenir à se connecter via Slack comme dans le monde réel", compare Ilan Frank, vice-président du produit chez Slack (lire l'article Octobre 2020, Slack devient une plateforme de collaboration à 360°).

Une concurrence qui s'affûte

Microsoft a lancé début 2017 une alternative à Slack, à travers une solution de collaboration temps réel intégrée à Office 365 : Microsoft Teams. Du côté de G Suite (ex-Google Apps), Google commercialise Googe Chat, une déclinaison de sa messagerie instantanée Hangouts taillée pour le travail en équipe. Le groupe de Mountain View a également signé un partenariat d'intégration avec Slack. Son objectif : combiner en profondeur Slack à la suite bureautique Google Worspace (ex-G Suite). 

Slack propose une page permettant de comparer les prix et les fonctionnalités de ses différents forfaits.

Quelle est la feuille de route de Slack ?

Avec la pandémie et la démocratisation du télétravail, la collaboration digitale s'est généralisée. Les sièges d'entreprise doivent désormais composer avec tous les types d'échange : synchrone, asynchrone, physique, à distance, structuré ou informel", explique Mat Mullen, product lead for Slack audio & video products. Pour répondre à ce défi, l'éditeur, qui a été acquis par Salesforce en décembre dernier, dote sa messagerie d'équipe de trois nouvelles fonctionnalités, toutes lancées cet été.

La plateforme s'enrichit d'abord d'un service de communication vocale. Baptisé Slack Huddles, il permet de lancer à tout moment une conversation audio dans un canal Slack (qu'il soit privé, public ou partagé avec une autre organisation) en partageant son écran si besoin. Chaque membre du canal est libre de rejoindre la discussion. Une manière de recréer des échanges spontanés. "C'est particulièrement utile pour aborder un sujet complexe à la volée sans avoir à caler un créneau de visioconférence",  ajoute-t-on chez Slack. Huddles a été lancé le 29 juin. Pour en bénéficier, il faudra avoir souscrit à un abonnement payant.

tio© Slack

Slack introduit ensuite une fonction d'enregistrement audio, vidéo et d'écran. Objectif : donner la possibilité aux utilisateurs de partager des idées ou des présentations dans les canaux Slack en s'affranchissant là encore de la contrainte d'organiser une réunion. "C'est très puissant. Nous l'utilisons au sein de la division produit de Slack. L'enregistrement d'écran permet par exemple de partager une nouvelle fonctionnalité en cours de conception avec l'équipe répartie aux Etats-Unis et au Canada. Nous pouvons poster la vidéo le soir, puis avoir les feedbacks lendemain", détaille Mat Mullen.

Slack automatise en parallèle la retranscription des enregistrements et leur indexation dans son moteur de recherche pour en garder la trace. Mais aussi leur sous-titrage pour gérer les visionnages sans son. Pour l'heure en bêta privée, cette nouvelle fonctionnalité sortira en version finale durant l'été. Elle sera proposée dès la version gratuite de Slack

© Slack

Enfin, la plateforme refond ses pages de profil d'utilisateur. Rebaptisées Slack Atlas, elles s'enrichissent de nouvelles informations sur les collaborateurs, et donnent la possibilité d'ajouter des champs personnalisés. Elles permettent désormais de visualiser la place du salarié dans la structure organisationnelle de l'entreprise, mais aussi les équipes et canaux publics auxquels il est rattaché. Pour les nouvelles recrues, l'interface qui combine trombinoscope et organigramme offre un moyen efficace de se repérer rapidement dans l'entreprise. Slack Atlas s'intègre par ailleurs à des applications de gestion des ressources humaines, comme Workday, ou avec les annuaires d'entreprise comme Active Directory, avec lesquels il peut synchroniser les données de profil.

© Slack

Lancée en bêta, Slack Atlas sera livrée comme la fonction d'enregistrement en version définitive cet été. Elle sera en revanche réservée aux clients des offres haut de gamme Business+ et Enterprise Grid.