Casque VR/AR d'Apple : que peut-on attendre ?

Casque VR/AR d'Apple : que peut-on attendre ? La marque à la pomme lancerait en 2023 son premier casque de réalité mixte. Son défi : intégrer toute la puissance d'un Mac dans un wearable sans fil.

Qu'est-ce que le casque VR/AR d'Apple ?

Apple préparerait son premier un casque de réalité mixte (mêlant réalité virtuelle et augmentée) pour le grand public. Différentes rumeurs circulent sur Internet à son égard mais la marque, dont les équipes travailleraient sur ce projet depuis 2015, n'a encore rien dévoilé. Ce nouveau produit servirait à trois principaux usages : la communication, les jeux vidéo et la consultation de médias.

Ses fonctionnalités de réalité mixte sont encore inconnues. "La tendance avec la réalité mixte est de permettre à l'utilisateur, quand il est immergé dans un environnement virtuel, d'ouvrir une fenêtre pour voir son environnement réel, comme dans l'Oculus Quest de Meta. Mais rien n'indique que c'est une fonctionnalité développée par Apple", analyse Eric Chevallet, head of immersive lab chez le cabinet de conseil BearingPoint.

Quel prix pour le nouveau casque VR/AR ?

Selon Eric Chevallet, il ne fait aucun doute que ce casque sera un produit haut de gamme. Son prix ne serait pas inférieur à 2 000 dollars, selon l'analyste Ming-Chi Kuo, spécialiste d'Apple. Dans son coût, le produit d'Apple se rapproche ainsi davantage d'un casque HoloLens de Microsoft que d'un Oculus Quest 2 de Meta, au tarif de 349 euros. "Apple mise sur sa communauté pour parvenir à commercialiser ce produit. Le marché s'attend à ce que le casque soit un produit Apple, différents des offres concurrentes", souligne Eric Chevallet.

Quelle date de sortie pour le casque d'Apple ?

Il ne faut pas s'attendre à une sortie du produit sur le marché avant 2023. Apple rencontrerait plusieurs problèmes de conception, notamment lié à la surchauffe de l'appareil. "La réalité virtuelle est très consommatrice de carte graphique. Sur un PC, on se rend bien compte pendant un jeu que le système chauffe et que les ventilateurs fonctionnent. Or, dans le cas d'un casque, il faut éviter la surchauffe, car cela se passe sur la tête de l'utilisateur", souligne Eric Chevallet. La pénurie de composants fait peser une autre inconnue dans la balance.

Quel poids pour le casque VR/AR ?

Toujours selon les informations de l'analyste Ming-Chi Kuo, le premier casque de réalité virtuelle d'Apple serait bien plus léger que ses principaux concurrents, avec un poids compris entre 300 et 400 grammes contre 503 grammes pour l'Oculus Quest 2 et 600 grammes pour le PlayStation VR. "Ce critère est essentiel pour le confort et éviter la fatigue. Apple va devoir trouver des compromis entre la légèreté et l'installation des équipements (batteries, cartes graphiques, caméras)", met en avant Eric Chevallet. Le casque VR/AR d'Apple compterait au moins 15 caméras. "La réalité mixte est rendue possible par les caméras : il en faut au moins cinq pour réaliser le jumeau numérique de la main de l'utilisateur, permettant les interactions à mains nues avec les hologrammes. Ces interactions sont un facteur essentiel d'adoption", a expliqué lors d'un événement organisé par PTC Othman Chiheb, product marketing lead chez Microsoft pour la réalité mixte HoloLens.

Quelle innovation représente le casque d'Apple ?

L'innovation d'Apple serait de parvenir à miniaturiser ces fonctions nécessitant la puissance d'un Mac dans un casque sans fil. Le casque supportera deux processeurs, dont "l'un d'eux serait équivalent au très performant M1 Pro qui se trouvent dans les MacBook Pro 14", d'après Ming-Chi Kuo.

Quel impact pour les consommateurs ?

Chez BearingPoint, la conviction est que la réalité virtuelle et le concept de métaverse va mener à une transformation des habitudes, au travail, dans les modes de consommation et dans les interactions. "Dans le retail, il ne sera plus nécessaire d'aller en magasin et d'attendre qu'un vendeur soit disponible pour avoir des informations avant de passer commande. De chez soi, on pourra voir via réalité virtuelle les produits, en comparer les informations sur Internet dans son casque, se connecter à un vendeur pour échanger et commander en ligne", raconte Eric Chevallet, persuadé que cela va changer l'expérience client quand les Français seront équipés. Un mouvement qui ne prendrait selon lui que deux à trois ans. "La technologie est mature et Meta, par le prix de ses Oculus, démocratise le marché. L'utilisateur de casques de réalité virtuelle peut rapidement entrer dans les mœurs."

Dictionnaire de l'IoT