Plateforme IoT : définition, comparatif, device management

La plateforme IoT permet de piloter avec granularité plusieurs objets connectés et réseaux. Tour d'horizon de cet " agrégateur de données " devenu indispensable pour tous les secteurs souhaitant administrer leurs objets.

Définition

Les plates-formes d’IoT sont un ensemble de services qui permettent de collecter, stocker, corréler, analyser et exploiter des données. Elle est ainsi une technologie « multicouche » qui permet l’approvisionnement, la gestion et l’automatisation des périphériques connectés au sein de l'univers de l’IoT. Elles sont le logiciel de support qui connecte l’ensemble du système IoT, en facilitant la communication, le flux de données, la gestion des périphériques et la fonctionnalité des applications.La plate-forme peut connecter les appareils à un cloud grâce à des options de connectivité flexibles. Pour les développeurs, une plate-forme IoT fournit un ensemble de fonctionnalités prêtes à l'emploi qui accélèrent considérablement le développement d'applications pour les périphériques connectés, tout en prenant en charge l'évolutivité et la compatibilité entre périphériques.La plate-forme IoT peut ainsi porter plusieurs chapeaux, en fonction des cas. Elle peut également servir de middleware lorsqu’elle connecte les périphériques distants aux applications utilisateurs (ou autres périphériques) tout en gérant les interactions entre le matériel et les couches des applications.Le marché des plates-formes IoT explose à un taux de croissance annuel composé (CAGR) de 39 %. Ce marché devrait dépasser 22 milliards de dollars d’ici 2023.

Comparatif

De nombreuses plates-formes IoT sont disponibles sur le marché : Kaa, ThingSpeak, thingsboard.io, thinger.io, Ubidots, Cayenne, Blynk, Mainflux… chaque plate-forme promet des avantages spécifiques en fonction de ses services. Deux types sont cependant à distinguer : les propriétaires et les open source. Les plates-formes propriétaires (PaaS, Plateforme As A Service) sont souvent hébergées dans un cloud. Elles permettent le partage des responsabilités, car le prestataire aura la charge du maintien opérationnel de tous les environnements. Les plates-formes open source demandent plus de temps et de technique, vu qu’elles nécessitent le développement de l’ensemble des services, la maintenance des outils, de l’infrastructure et des applications. Elles permettent néanmoins une maîtrise totale de la plate-forme.

L'IoT device management

La gestion des périphériques est primordiale au sein de tout système IoT. Une fois qu'un périphérique Internet of Things est installé, il faudra prévoir en amont toute éventuelle anomalie. Certains appareils tomberont en panne et devront être réparés ou remplacés, diminuant ainsi le temps de reprise et la productivité de l’entreprise. Le Device Management passe ainsi par plusieurs étapes à respecter :

  • le provisionnement et l’authentification ;
  • la configuration et le contrôle ;
  • la surveillance et diagnostic ;
  • les mises à jour et la maintenance du logiciel.

Autour du même sujet

Dictionnaire de l'IoT

Plateforme IoT : définition, comparatif, device management
Plateforme IoT : définition, comparatif, device management

Définition Les plates-formes d’IoT sont un ensemble de services qui permettent de collecter, stocker, corréler, analyser et exploiter des données. Elle est ainsi une technologie « multicouche » qui permet l’approvisionnement, la gestion et...