Industrie 4.0 : définition et mise en œuvre de l'usine connectée

Industrie 4.0 : définition et mise en œuvre de l'usine connectée L'industrie 4.0 fait référence à la nouvelle génération d'usines qui est en train d'éclore grâce aux objets connectés, à l'intelligence artificielle, au big data et à une robotisation renforcée. Quelles sont les initiatives dans ce domaine ?

Définition

Le monde industriel a connu plusieurs révolutions : la première au milieu du 18e siècle a donné naissance à la production mécanique grâce aux machines à vapeur, la seconde à la fin du 19e siècle a fait de la production de masse une réalité avec l’énergie pétrolière, puis électrique. La troisième révolution industrielle a été celle de la production automatisée, qui a transformé le monde à partir des années 1970 en incorporant toutes les nouvelles technologies informatiques, robotiques, électroniques et des communication. Aujourd’hui, une quatrième révolution se profile à l’horizon, celle de l’industrie 4.0, qui va permettre cette fois de passer à une production sur mesure et personnalisée des produits, de préférence en maintenant les coûts de production et de vente au niveau actuel. Pour cela, les industriels vont avoir plusieurs outils innovants à leur disposition : le cloud, la modélisation 3D des usines, l’impression 3D des produits, l’intelligence artificielle, les robots collaboratifs, et bien entendu l’Internet des objets (IoT).

Situation en France et en Allemagne

En Allemagne, l’industrie "du futur" ou l’industrie 4.0 est considérée comme un projet stratégique. Le pays est déterminé à conserver son leadership dans le domaine industriel et voit dans cette nouvelle révolution un défi qu’il faut absolument relever. La transition vers le 4.0 est encouragée par l’Etat, ainsi que par les fédérations professionnelles du pays qui pilotent un vaste programme d’accompagnement. De leur côté, les entreprises françaises ne restent pas les bras ballants, au contraire. Les groupes Fives, Dassault Systèmes, Airbus, Schneider Electric sont à la pointe sur le sujet. Et plusieurs filiales françaises de groupes allemands, comme Siemens et Bosch, participent à l’effort collectif. Par ailleurs, une dizaine d’organisations professionnelles ont lancé, en partenariat avec de prestigieux établissements de l’enseignement supérieur, l’Alliance Industrie du Futur qui a vocation à fédérer les initiatives en cours et à faciliter la modernisation de l’industrie française.

L'exemple de Bosch

Via sa division Bosch Rexroth, Bosch est le grand leader mondial des équipements industriels et des systèmes d’automatisation dans l’industrie. A ce titre, l’entreprise s’est intéressée très vite à l’industrie 4.0. Non seulement Bosch Rexroth dispose déjà d’usines 4.0, mais est également un fournisseur majeur de produits et services permettant aux autres entreprises industrielles de réussir leur propre "révolution". Le groupe Bosch organise régulièrement des cycles de conférences, ainsi que des journées d’échanges à destination des professionnels afin de présenter en détail ses solutions concrètes. L’idée est aussi de partager avec les industriels français sa vision de l’industrie 4.0, son savoir-faire en la matière, et les bonnes pratiques à adopter pour saisir les nouvelles opportunités qui s’ouvrent.

Autour du même sujet

Industrie 4.0 : définition et mise en œuvre de l'usine connectée
Industrie 4.0 : définition et mise en œuvre de l'usine connectée

Définition Le monde industriel a connu plusieurs révolutions : la première au milieu du 18e  siècle a donné naissance à la production mécanique grâce aux machines à vapeur, la seconde à la fin du 19e  siècle a fait de la production de masse une...