Prix fourrière 2021 : les tarifs et comment les éviter

Les prix de la fourrière sont réglementés. Depuis le 13 août 2020, ces tarifs ont été modifiés (frais liés à l'enlèvement et à la garde journalière du véhicule). Revue des nouveaux tarifs, et des conditions de récupération d'un véhicule à la fourrière.

Qui doit payer à la fourrière ?

Le propriétaire du véhicule mis en fourrière doit régler les frais auprès du gardien de la fourrière. Le véhicule est restitué une fois tous les frais payés, y compris l’amende de l’infraction qui est due.

Quels sont les tarifs de la fourrière ?

Les barèmes des prix de fourrière sont les mêmes sur tout le territoire français, exception faite de Paris, Marseille, Toulouse et Lyon, qui ont leurs propres tarifs, en raison des problèmes spécifiques de ces grandes villes en matière de circulation et de stationnement. Les prix appliqués (en dehors des villes citées) pour une voiture particulière sont les suivants :

  • immobilisation ou pose de sabot = 7,60 euros ;
  • déplacement du véhicule ou opérations préalables pour la mise en fourrière = 15,20 euros ;
  • enlèvement du véhicule = 121,27 euros ;
  • garde du véhicule (à la journée) = 6,42 euros ;
  • expertise de la mise en fourrière = 61 euros.

Comment récupérer sa voiture à la fourrière ?

Pour récupérer son véhicule, il faut se rendre directement à la fourrière. Si le propriétaire du véhicule souhaite faire appel à un professionnel pour remorquer son véhicule, il faut qu’il indique aux forces de l’ordre le nom de ce professionnel. Le véhicule peut être récupéré dans les 3 jours après son enlèvement, quel que soit son état. Le propriétaire doit alors régler les frais et présenter les documents demandés. Passé 3 jours, les conditions de récupération du véhicule ne sont plus les mêmes : elles sont fonction de l’état de celui-ci, des réparations éventuelles à effectuer ou de la nécessité d’un contrôle technique.

Quel document pour récupérer sa voiture à la fourrière ?

Le propriétaire doit présenter son permis de conduire ainsi que l’attestation d’assurance du véhicule. Si un professionnel a été appelé pour récupérer le véhicule (remorquage), le propriétaire doit simplement présenter l’attestation d’assurance du véhicule.

Comment ne pas payer les frais de fourrière ?

Il est possible de contester la mise en fourrière du véhicule, si elle est jugée abusive, en s’adressant au procureur de la République du lieu de l’enlèvement. Dans ce cas, il faut une contestation solide avec des éléments concrets (joindre des témoignages, photos de l’environnement, des panneaux, du véhicule). Outre le fond, il est aussi possible de contester la forme (vice de procédure ou vice de forme) si les mentions légales obligatoires ne sont pas renseignées sur le PV de mise en fourrière, par exemple.

Par ailleurs, si le propriétaire est présent lorsque la remorqueuse de la fourrière est sur les lieux et que son véhicule n’est pas encore enlevé, il peut récupérer son véhicule, sans frais supplémentaires.

Si 2 roues du véhicule au moins ont été soulevées par la remorqueuse, le propriétaire peut récupérer son véhicule en payant immédiatement les frais des opérations préalables à la mise en fourrière, ou en s’engageant par écrit à le faire.

Divers