Assurance à la demande : comment ça marche ?

Assurance à la demande : comment ça marche ? Des start-up proposent depuis peu aux particuliers d'assurer leurs objets de valeur pour de courtes durées depuis une application mobile. Tout ce qu'il faut savoir avant d'y souscrire.

Plus besoin de vous faire du mauvais sang pour le téléphone portable dernier cri que vous venez d'acheter lorsque vous partez en vacances. Vous pouvez l'assurer contre le vol, la casse et même l'oxydation pour la durée de votre séjour en souscrivant une assurance à la demande. Les premières offres du genre ont été proposées à partir de 2016 en Australie et en Grande-Bretagne, puis plus récemment aux Etats-Unis, par l'assurtech américaine Trov. Elles n'ont fait leur apparition en France qu'en 2018, introduites par des acteurs tels que Valoo (ex-CBien) et Revolut.

Pour assurer un objet, il suffit de l'enregistrer dans l'app, soit en prenant en photo une preuve d'achat, soit en renseignant la référence du produit, puis de cliquer sur "assurer"

L'assurance à la demande, ou assurance on demand, permet à l'assuré, comme son nom l'indique, d'être couvert de manière ponctuelle, selon ses besoins. Concrètement, ce système lui donne la possibilité d'activer et désactiver instantanément, depuis un site Internet et/ou une application, une assurance pour un ou plusieurs objets personnels. Attention toutefois : cette solution n'est réservée qu'à certains types d'objets, référencés sur la plateforme d'inventaire de l'assureur. Il peut s'agir d'appareils électroniques (ordinateurs, consoles, enceintes, GPS, tablettes…), d'instruments de musique ou encore d'articles de sport. Pour assurer un objet, il suffit de l'enregistrer dans l'app, soit en prenant en photo une preuve d'achat, soit en renseignant la référence du produit, puis de cliquer sur "assurer". 

La néobanque britannique Revolut a été la première à se lancer dans l'Hexagone. Depuis le 1er janvier 2018, elle propose une assurance voyage facturée 1 euro par jour. Les utilisateurs peuvent l'activer et la désactiver manuellement, ou bien utiliser la fonction de géolocalisation pour que l'assurance s'active automatiquement dès lors qu'ils se trouvent à l'étranger. 

Seuls certains types d'objets, référencés sur la plateforme d'inventaire de l'assureur, sont concernés par l'assurance à la demande

De son côté, la start-up Valoo, en partenariat avec Altima, filiale de la Maif, propose également aux utilisateurs d'assurer leurs objets à la journée pour une somme allant de 11 centimes à 1 euro par jour. Valoo référence plus de 10 millions d'objets sur sa plateforme d'inventaire, du smartphone aux consoles de jeux, en passant par les appareils photo, certains accessoires de sport ou encore des instruments de musique, d'une valeur de 100 euros minimum. Pour un iPhone X, dernier-né d'Apple, l'utilisateur paye le tarif maximal, alors que le prix tombe à 43 centimes par jour pour une GoPro de dernière génération. Valoo et Altima proposent une procédure de souscription simplifiée. L'utilisateur n'a qu'à cliquer sur "Ajouter un objet" ou "+" depuis son application mobile, puis enregistrer ses preuves d'achat, garanties ou tout autre document afin de les associer à son objet.

Si vous envisagez de souscrire une assurance à la demande, attention, aux éventuels doublons

Plus récemment, la jeune pousse rennaise Insurlytech a lancé l'offre Leocare, avec l'assureur Generali. La start-up propose une solution 100% mobile. L'inscription se réalise depuis l'application en moins de 10 minutes, promet Insurlytech. L'utilisateur génère un devis en répondant à 7 questions. Il se voit ensuite informé des conséquences tarifaires de ses réponses et dispose d'une définition explicite des garanties comprises. La souscription se fait par visio depuis l'application mobile tout comme la signature électronique du contrat et l'enregistrement des documents d'identité. 

Moins complexe, plus rapide à souscrire et plus économique que les assurances traditionnelles, puisque l'utilisateur n'active la protection que lorsqu'il en a besoin, ce type d'offres vise principalement les jeunes, les personnes qui voyagent régulièrement avec des objets de valeur et qui n'ont pas déjà souscrit une assurance voyage ou de biens. Si vous envisagez de souscrire une assurance à la demande, attention, donc, aux doublons.

Et aussi

Relations avec son assureur

Annonces Google