L'allocation supplémentaire d'invalidité (Asi) 2017 - 2018

L'allocation supplémentaire d'invalidité (Asi) 2017 - 2018 Versée en complément d'une première pension, l'allocation supplémentaire d'invalidité (ASI) propose une aide additionnelle aux personnes aux deux tiers invalides.

Qu'est-ce que l'allocation supplémentaire d'invalidité (Asi)

Remplaçant l'allocation supplémentaire du FSI, l'allocation supplémentaire d'invalidité (ASI) est une prestation versée par la Sécurité sociale aux personnes invalides dont les revenus sont modestes. Comme son nom l'indique, elle est proposée en supplément d'une autre pension : pension d'invalidité, pension de réversion, pension de retraite anticipée pour handicap ou pénibilité.

Montant de l'allocation supplémentaire d'invalidité (Asi)

En 2017, le montant de l'ASI est de 405,38 € par mois pour une personne seule dont les ressources sont inférieures à 3 593,21 € par an. Une personne seule gagnant jusqu'à 8 457,76 € par an perçoit la différence lui permettant d'atteindre ce plafond. Au-delà de 8 457,76 € par an, l'allocation n'est pas versée. Un couple marié avec deux bénéficiaires perçoit un montant de 668,93 € par mois pour des ressources inférieures à 6 787,10 € par an, ou la différence permettant d'atteindre le plafond de ressources de 14 814,38 € par an. Le montant de l'allocation sur 2018 n'est pas encore connu.

Conditions pour bénéficier de l'allocation supplémentaire d'invalidité (Asi)

Pour percevoir l'allocation supplémentaire d'invalidité (ASI), le demandeur doit être atteint d'une invalidité réduisant sa capacité de travail ou sa capacité de gain de deux tiers, et doit avoir un âge inférieur à l'âge légal de départ en retraite (soit 62 ans). Les personnes au-delà de cet âge bénéficient de leur côté d'une prestation similaire : l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa).

Formulaire de demande de l'allocation supplémentaire d'invalidité (Asi)

Pour les personnes relevant du régime agricole, la demande se fait à la mutualité sociale agricole (MSA) avec le formulaire Cerfa n° 13435. Pour les personnes relevant du régime général, il y a deux situations possibles : ceux qui touchent une pension d'invalidité doivent faire la demande à l'Assurance maladie avec le formulaire Cerfa n° 11175, et ceux qui touchent une pension de réversion ou une pension de retraite anticipée doivent faire la demande auprès de leur caisse de retraite (CNAV, RSI, CNRACL) avec le formulaire Cerfa n° 13679. Une notice explicative est d'ordinaire fournie avec le formulaire et de nombreux forums en ligne proposent des conseils pratiques aux demandeurs. 

L'allocation supplémentaire d'invalidité (Asi) est-elle imposable ?

L'ASI est entièrement exonérée de l'impôt sur le revenu, et les sommes perçues n'ont pas à être déclarées. L'allocation est également exonérée de contributions sociales (comme la CSG ou la CRDS). Les sommes versées au titre de l'allocation supplémentaire d'invalidité peuvent être récupérées après le décès du bénéficiaire, si l'actif net successoral est supérieur au seuil de recouvrement (39 000 €). La récupération est plafonnée par une limite annuelle de 6 244,96 €.

Versement de l'allocation supplémentaire d'invalidité (Asi)

L'ASI peut donner droit sous conditions à un complément de deuxième catégorie : le complément de ressources et à la majoration pour vie autonome, l'allocation aux adultes handicapés différentielle. L'ASI est a priori versée le 1er jour du mois, mais la date de versement est parfois alignée sur celle de la pension d'invalidité, de réversion ou de retraite anticipée.

Et aussi

Handicap

Annonces Google