Minimum contributif 2020 : calcul et montant

Minimum contributif 2020 : calcul et montant En France, le régime de retraite prévoit de distribuer aux retraités qui ont peu cotisé une pension qui vient compléter leur retraite de base : c'est le minimum contributif.

Minimum contributif : définition

Cette allocation est versée aux salariés qui ont cotisé à leur retraite mais sur de petits montants de rémunération. Il s'agit du montant plancher de la retraite de base pour les individus ayant cotisé entre 160 et 172 trimestres (le nombre varie en fonction de l'année de naissance). Ce système s'applique aux salariés du privé. Les fonctionnaires ont droit au même dispositif sous le nom de minimum garanti.

Qui peut bénéficier du minimum contributif ?

Contrairement au minimum vieillesse attribué à tous les plus de 65 ans qui ont des ressources limitées à un certain plafond, le minimum contributif est soumis à certaines conditions. Pour bénéficier du minimum contributif, il est donc indispensable de respecter les critères suivants :

  • Avoir droit à la pension de retraite à taux plein du régime général ;
  • Avoir liquidé toutes les retraites, qu'elles soient de base ou complémentaires ;

En plus des conditions énumérées ci-dessus, il est indispensable de ne pas dépasser un plafond de revenu. En 2020, cette limite est fixée à 1 191,57 euros par mois. Il s'agit d'un montant proche de celui du Smic (dont le montant net mensuel est de 1 219 euros en 2020).

Quel est le montant du minimum contributif en 2020 ?

Voici ce qu'il faut savoir sur le montant du minimum contributif en 2020. Il est d'abord nécessaire de distinguer le minimum contributif du minimum contributif majoré qui est accordé aux personnes qui, en plus de satisfaire les conditions d'obtention du minimum contributif, ont validé 120 trimestres minimum au régime général.

  • Le minimum contributif s'élève  à 642,93 € par mois, soit 7 715,17 € par an
  • Le minimum contributif majoré s'élève à 702,55 € par mois, soit 8 430,56 € par an

Pour le minimum contributif comme pour le minimum contributif majoré, le montant de la pension atteindra ces montants dans le cas où la pension de retraite de base ne les dépasse pas. A noter également que pour bénéficier intégralement du minimum contributif, le retraité doit pouvoir justifier d'un nombre de trimestres cotisés au régime général égal au nombre de trimestres nécessaires pour le taux plein. Si tel n'était pas le cas, le montant attribué est réduit et calculé par rapport à la durée d'assurance au sein du régime général.

Ces montants concernent la retraite de base, mais il faut ajouter la retraite complémentaire perçue par les retraités, variables selon les situations. Les retraités ne touchant que le minimum contributif peuvent donc en réalité percevoir quelques dizaines à quelques centaines d'euros de plus selon leur situation.

Majoration du minimum contributif

Plusieurs conditions peuvent permettre d'obtenir un supplément au minimum contributif. Sont susceptibles de recevoir une pension majorée :

  • Les retraités qui ont eu des enfants à charge
  • Les retraités qui ont eu un conjoint un charge
  • Les travailleurs handicapés qui ont pris une retraite anticipée

Les retraités bénéficiaires de rente ouvrière ou agricole, voire d'une surcote, peuvent aussi y prétendre. Majorations, retraite de base ou complémentaire, pension étrangère... Le cumul des ressources du retraité qui bénéficie du minimum contributif ne peut excéder le plafond de 1  191,57 euros. Les majorations allouées seront alors réduites afin que le montant total de la pension de retraite ne dépasse pas ce plafond.

Retraite