Retraite complémentaire : montant, bénéficiaires et versement

Retraite complémentaire : montant, bénéficiaires et versement La retraite complémentaire est un régime obligatoire pour tous les salariés, alimenté par des cotisations patronales et salariales qui sont gérées par des caisses de retraites ou d'autres organismes habilités.

Comment fonctionne la retraite complémentaire ?

Versée en supplément du régime de base de l'assurance vieillesse, la retraite complémentaire fonctionne sur le même système de répartition. Ainsi, l'ensemble des salariés français, ainsi que des fonctionnaires et des indépendants, doit pouvoir bénéficier d'une retraite complémentaire. Lorsqu'un salarié part en retraite, l'organisme auquel les cotisations ont été transférées au fil de sa carrière professionnelle évalue la pension qui lui sera versée en complément de celle adressée par la sécurité sociale.

Pourquoi cotiser pour une retraite complémentaire ?

A l'âge de la retraite, un salarié bénéficiant du versement de sa retraite à taux plein, par la caisse d'assurance vieillesse ou par la mutualité sociale agricole (MSA), ne pourra pas prétendre à toucher plus que l'équivalent de la moitié des meilleurs salaires qu'il aura touchés dans sa vie professionnelle. Aussi, la cotisation auprès d'un organisme de retraite complémentaire permet de réunir des points supplémentaires ouvrant des droits à une pension complémentaire à celle versée par le régime de base. Parfois, cette part complémentaire peut constituer une pension supérieure à celle de l'assurance vieillesse.

Quels sont les différents régimes ?

Il existait initialement deux régimes de retraite complémentaire qui rassemblent tous les organismes auxquels étaient affiliés la majeure partie des salariés dépendants de l'assurance vieillesse : l'Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés (Arrco) et l'Association générale des institutions de retraite des cadres (Agirc).

Au 1er janvier 2019, l'Agirc et l'Arrco ont fusionné en un seul régime, le régime Agirc-Arrco. Les cotisations versées à la caisse Agirc-Arrco donnent droit à des points de retraite. Le nombre de points est déterminé en fonction de la rémunération du salarié. A noter que les cotisations ainsi que la valeur des points retraite varient d'un régime à l'autre.

La valeur du point Agirc-Arrco est identique à la valeur du point Arrco. Pour le salariés non cadres, le nombre de points est resté le même. Pour les salariés cadres, les points Arrco sont devenus sans conversion des points Agirc-Arrco, les points Agirc ont été convertis en points Agirc-Arrco. En 2021, la valeur du point Agirc-Arrco est de 1,2714 euro.

Il existe des caisses de retraite complémentaire spécifiques pour les fonctionnaires et les indépendants. Pour les professions libérales, la retraite est ainsi gérée par les différentes sections de la CNAVPL, la caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libérales, chaque section correspondant à un ensemble de professions à l'exception des avocats qui dépendent de la CNBF, la caisse nationale du barreau français. Les exploitants agricoles dépendent de la Mutualité Sociale à laquelle ils cotisent à la fois pour la retraite de base et pour la retraite complémentaire avec la RCO, retraite complémentaire obligatoire. Les assimilés salariés cotisent à l'Agirc-Arrco comme le salariés. Les fonctionnaires cotisent pour la RAFP, retraite additionnelle de la fonction publique.

Quel est le rythme de paiement des cotisations de retraite complémentaire ?

Auparavant, les cotisations de retraite complémentaire étaient distribuées sur un rythme trimestriel. Cependant, depuis le 1er janvier 2016, le rythme de paiement est mensualisé. Cette mesure concerne toutes les entreprises de plus de 9 salariés. Le barème 2021 (part salariale et patronale) est pour la tranche 1 (jusqu'à 1 fois le plafond de la Sécurité sociale) de 7,87% et pour la tranche 2 (de 1 à 8 fois le plafond de la Sécurité sociale) de 21,59%.

Quel est le montant de la retraite complémentaire ?

Le montant de la retraite complémentaire dépend de la caisse de retraite à laquelle cotise le travailleur, mais aussi du montant de ses cotisations durant sa vie active, lesquelles sont liées à ses revenus. La plupart des retraites complémentaires fonctionnent par points : un certain montant de cotisation ouvre droit à un certain nombre de points, que le travailleur cumule tout au long de sa carrière. Au moment de liquider sa retraite, l'ensemble des points qu'il a obtenus sont multipliés par la valeur du point au moment de son départ pour obtenir le montant de sa pension. Au 1er novembre 2020, la valeur du point Agirc-Arrco est de 1,2714 euro. Des majorations ou minorations temporaires ou définitives peuvent s'appliquer aux salariés selon leur situation (départ sans avoir droit à la retraite personnelle ou après l'âge de retraite à taux plein, handicap ou carrière pénible, situation familiale...). L'Agirc-Arrco propose un simulateur pour estimer ses droits à la retraite, il faut pour y accéder se créer un compte.

Qui a droit à la retraite complémentaire ?

Toute personne ayant cotisé pour la retraite complémentaire et ayant atteint l'âge légal de la retraite a droit à la retraite complémentaire. Celle-ci étant obligatoire dans l'ensemble des régimes, tous les travailleurs cotisent pour la retraite complémentaire et de fait y ont droit l'âge venu. L'âge légal pour partir à la retraite est de 62 ans, l'âge pour bénéficier du taux plein sans condition varie de 66 à 67 ans selon l'année de naissance. Désormais, la demande de retraite complémentaire se fait dans presque tous les cas automatiquement en même temps que la demande de retraite de base, au moins six mois avant le départ en retraite.

Quand la retraite complémentaire est-elle versée ?

La retraite complémentaire est versée en même temps que la retraite de base, à la date demandée par l'assurée, sous condition qu'il remplisse les conditions pour pouvoir en bénéficier et qu'il effectue sa demande au moins six mois avant sa date de départ.

La retraite complémentaire de l'Agirc-Arrco est ensuite versée tous les mois, en début de mois (entre le 1er et le 4) et d'avance. Les retraités qui n'ont pas de compte bancaire en France ou en Europe reçoivent leur retraite trimestriellement, sauf s'ils font la demande d'être payés mensuellement. La retraite complémentaire est même versée annuellement quand son montant est compris entre 100 et 200 points. Elle peut aussi être versée en une seule fois quand le montant est inférieur à 100 points, sous forme de capital unique obtenu en multipliant le montant de la retraite annuelle qui aurait été versée par un coefficient.

Retraite