Indemnité kilométrique 2018 : barème, calcul

Indemnité kilométrique 2018 : barème, calcul Le barème des frais kilométriques (ou indemnité kilométrique) permet aux salariés d'intégrer leurs frais réels dans leur déclaration d'impôts. Voici les modalités de calcul.

[Mise à jour du 14 novembre 2018 à 15h05] Face aux protestations contre la montrée du prix de l'essence dans le cadre du mouvement du 17 novembre, Edouard Philippe a annoncé plusieurs mesures d'aide le 14 novembre sur RTL.  "On va viser les grands rouleurs en modifiant et en élargissant ce qu'on appelle les indemnités kilométriques", a-t-il notamment promis.

L'indemnité kilométrique (ou barème kilométrique) permet aux salariés de calculer leurs frais professionnels à partir du montant réel dans leur déclaration de revenus. C'est donc un avantage fiscal accordé par l'administration. Ce barème kilométrique concerne l'utilisation d'une voiture, d'un scooter d'une moto et depuis 2016 d'un vélo. Il concerne avant tout les salariés contraints d'utiliser leur véhicule personnel à des fins professionnelles. Il n'y a pas de salaire limite pour bénéficier des frais kilométriques. Ils peuvent concerner les cadres dirigeants, les Etam comme les salariés au Smic. Le barème des indemnités kilométriques est publié par l'Etat chaque année et ne peut pas être réglementé par les conventions collectives.

Indemnité kilométrique : barème

Le nouveau barème kilométrique pour l'année 2018 a été publié par l'administration fiscale. Il dépend de 2 facteurs :

  • Le nombre de kilomètres parcourus à titre professionnel
  • La puissance fiscale du véhicule.

Ce système de barème kilométrique est bénéfique pour le salarié qui reçoit une compensation financière pour ses frais de déplacement et pour l'employeur qui peut intégrer les frais dans les charges. 

Les tableaux si dessous représentent les barèmes qui sont en vigueur pour 2018.

Barème des indemnités kilométriques applicables aux voitures (en euros)
Puissance administrative Jusqu'à 5 000 km De 5 001 km à 20 000 km Au-delà de 20 000 km
3 CV et moins d x 0,41 (d x 0,245) + 824 d x 0,286
4 CV d x 0,493 (d x 0,277) + 1 082 d x 0,332
5 CV d x 0,543 (d x 0,305) + 1 188 d x 0,364
6 CV d x 0,568 (d x 0,32 + 1 244 d x 0,382
7 CV et plus d x 0,595 (d x 0,337) + 1 288 d x 0,401
Barème des indemnités kilométriques applicables aux vélomoteurs et scooters ( <50 cm3)
d<= 2 0000 km de 2 001 à 5 000 km d>=5 001 km
d x 0,269 (d x 0,063) + 412 d x 0,146
Barème des indemnités kilométriques applicables aux motos
Puissance fiscale d <= 3 000 km de 3 001 à 6 000 km d >= 6 001 km
1 ou 2 CV d x 0,338 (d x 0,084) + 760 d x 0,211
3, 4, 5 CV d x 0,4 (d x 0,070) + 989 d x 0,235
> 5 CV d x 0,518 (d x 0,067) + 1 351 d x 0,292

Indemnité kilométrique : calcul

Dans les tableaux précédents, d représente la distance parcourue en kilomètres, c'est à dire la distance. Prenons le cas d'un véhicule de 5 chevaux qui sur une année a parcouru 10 000 kilomètres. Dans ce cas, la formule de calcul est la suivante : (10 000 x 0,305) + 1 188 = 4238 euros.

Indemnité kilométrique : frais réels

La déduction des frais réels dans le cadre de l'indemnité kilométrique s'oppose à la déduction forfaitaire. Les frais réels doivent être prouvés par des justificatifs et des factures qui comportent une date ainsi que l'objet de la dépense. Attention, les frais réels ne comprennent pas l'intérêt d'emprunt d'un véhicule acheté à crédit, les frais de stationnement ainsi que ceux de péage.

Indemnité kilométrique pour un vélo

L'indemnité kilométrique pour les vélos est de 0,25 euros par kilomètre effectué.  La formule de calcul est : 0,25 x nombre de km parcours aller et retour entre le domicile et le lieu de travail x nombre de jours de travail. La distance prise en compte est la distance la plus courte pouvant être parcourue à vélo entre le domicile du salarié et son lieu de travail.  Cette indemnité est exonérée de cotisations sociales dans la limite de 200 euros par an et par salarié.

Autour du même sujet

Vie professionnelle

Annonces Google